preparation concours aide soignante
Bien-être

Comment préparer le concours d’aide-soignante ?

Faisant partie des secteurs qui recrutent, le métier d’aide-soignante attire de plus en plus de candidats. L’accès à cet emploi exige un diplôme d’état d’aide-soignant (DEAS) qui, lui aussi, requiert l’admission au concours. C’est uniquement après avoir réussi le test écrit et oral que vous pouvez accéder à la formation et à cet emploi. Voici quelques astuces pour préparer votre concours.

Préparer les examens écrits d’aide-soignant

Pour accéder à la formation, la préparation concours aide soignante reste le meilleur moyen. L’épreuve écrite dure en général 2 heures et est composée de deux parties : un texte à commenter et une série de questions à répondre.

Dans la majorité des cas, le texte d’une page en moyenne porte sur l’actualité sanitaire et sociale. Vous devez renforcer votre connaissance sur les grands thèmes tels que l’obésité, l’alcoolisme, l’hygiène ainsi que la relation entre l’environnement et la santé, les vaccinations, la démographie…

La série de questions concerne surtout la biologie humaine en générale, les opérations numériques et les conversions de surfaces. Pensez à revoir vos programmes de biologie de troisième si vous ne vous souvenez plus du nom de tous les organes. A part l’internet, d’autres ouvrages disposent d’informations aussi importantes qu’utiles. Il vous suffit juste de les lire.

Préparer l’examen oral d’aide-soignant

Portant essentiellement sur le domaine sanitaire et social, l’épreuve orale vous amène à faire un exposé sur un thème que vous avez tiré au sort, et ce, devant le jury. Un entretien individuel sur votre motivation à devenir aide-soignant vient compléter le test.

La préparation de concours d’aide-soignante requiert un entrainement à s’exprimer devant une audience. Le meilleur moyen de réussir est de vous y habituer en faisant une simulation devant les membres de votre famille.

Rédiger et argumenter demande une certaine connaissance de base. Il est conseillé de renforcer vos acquis sur le thème d’examen et d’éviter le hors-sujet lors de l’épreuve. Pensez également à bien formuler votre réponse.

Passer par les institutions de préparation

L’accès au concours reste ouvert à tout candidat âgé de plus de 17 ans et n’exige aucun diplôme spécifique. Par contre un baccalauréat professionnel ASSP ou SAPAT ainsi que le CAP Petite Enfance constitue un atout considérable.

L’inscription à une institution préparatoire peut également vous aider à la préparation du concours. Outre les thèmes spécifiques d’épreuves, la culture générale sanitaire, la communication ainsi que l’aide médico-psychologique figurent parmi les programmes de formation.

Plus flexibles et adaptées aux besoins des candidats, des plateformes spécialisées en e-learning proposent également de l’aide au concours. Selon votre disponibilité, vous pouvez faire des révisions et choisir les modules dont vous avez besoin. En effet, si vous ne souhaitez renforcer que la partie hygiène, vous avez la possibilité de n’étudier que cette partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *